Понеделник, 05.12.2022, 09:40
Main » Ad Board » ДРЕВЕН ЕГИПЕТ И АФРИКА » Религия и философия

Anaïs Martin - Le Corps en Égypte ancienne
08.09.2020, 17:36

Въз основа на основополагащите  литературни паметници - Текстовете от пирамидите и Текстовете от саркофазите, дисертацията разглежда представите на древните египтяни за тялото в езиковедски и антропологичен дискурс. Разгледани са паралелно трите използвани термина: Haw, XA.t и D.t, като за всеки са описани както физическо-материалните, така и религиозно-митологичните аспекти на представата и случаите на използване.

Anaïs Martin - Le Corps en Égypte ancienne. Enquête lexicale et anthropologique. Volume I. Analyze, Montpellier, Université Paul-Valéry Montpellier III, 2013

на френски език, от HAL - Archives Ouvertes, формат PDF.Свалянето става с десен бутон (downloading by right button) и Save as...

АЛТЕРНАТИВЕН ЛИНК / ALTERNATIVE LINK:

Anaïs Martin - Le Corps en Égypte ancienne. Enquête lexicale et anthropologique. Volume I. Analyze, Montpellier, Université Paul-Valéry Montpellier III, 2013

на френски език, от от Google Drive,формат PDF. Сваляне с ляв бутон (downloading by left button) от страницата на предоставящия сървър, после през бутона стрелка надолу/after by down arrow button.

 

Added by: Admin |
Views: 298 | Placed till: 08.10.2020 | Rating: 0.0/0
Total comments: 1
1 Admin  
0
À partir des premiers corpus funéraires de l’Égypte ancienne (Textes des Pyramides et Textes des Sarcophages), cette étude propose une nouvelle approche de la conception de la personne dans la pensée égyptienne, par le truchement de la notion de corps. De fait, parmi l’ensemble des éléments connus pour composer la personne (le ka, le ba, le ib, le nom, l’ombre…), le corps est le seul à pouvoir être désigné par différents termes, à savoir Haw, XA.t ou D.t. Ceci implique donc que le corps connaît plusieurs états, chacun entretenant des relations distinctes avec l’un ou l’autre des composants de la personne. Celle-ci n’étant pas considérée comme une somme d’éléments constants dans le temps et dans l’espace, l’étude de la notion de corps et de ses différents aspects permet ainsi d’appréhender la personne dans sa globalité, qu’il s’agisse de celle de l’homme ou des dieux. Dans cette perspective, l’intérêt des textes funéraires considérés est de présenter la personne du défunt, évoquant ainsi à la fois ses caractéristiques terrestres et divines. Cette recherche est envisagée selon deux axes, avec dans un premier temps une analyse lexicographique des termes Haw, XA.t et D.t. Une seconde partie est ensuite consacrée à l’analyse anthropologique, visant à détailler le système de représentation de la personne en déterminant les différences entre la personne humaine ou divine, mais également à travers les transformations subies par le défunt.

Only registered users can add comments.
[ Registration | Login ]